« Mud and Blood » (littéralement « Sang et Boue ») est une série de jeux flash développée par un certain « urbanprophet », un militaire canadien francophone qui un jour s’est lancé dans l’aventure de la programmation avec un double objectif : divertir ses collègues et « Illustrer jusqu’à quel point les combats peuvent être stupides, rapides et froids. À quel point le tir allié est grotesque, et par dessus tout, comment les combats armés deviennent toxiques et rendent inaptes à une réintégration au sein de la société » (Urbanprophet).
Le premier épisode sorti en 2002 est un jeu basé sur le timing et la prévoyance, il se déroule dans des tranchées pendant la Première Guerre Mondiale. Il ne connaît pas un grand succès, en effet, il effraie tout les testeurs par sa grande difficulté et par conséquent ne circulera qu’au sein d’un cercle d’amis d’une vingtaine de personnes. Cependant, dès le premier épisode, la série présente la caractéristique qui la distingue de la plupart des autres jeux : un code qui intègre des concepts non linéaires et des équations aléatoires. Concrètement, cela se traduit par la génération d’évènements aléatoires pendant les phases de jeux, chaque partie est donc unique et n’est dominée par aucun script.

Nous en arrivons donc à la marque de fabrique de cette série, le slogan : Unfair Random Brutality (abrégé « URB », un parallèle avec le pseudo du créateur). Ce slogan qui pourrait simplement être traduit par « Injuste Brutalité Aléatoire » est la réelle essence du jeu. Lorsque vous entamez une partie de Mud and Blood, oubliez-les Intelligences Artificielles bienveillantes qui vous prennent par la main. Ici, le hasard règne sans partage : vous pouvez subir un bombardement dès les premières minutes de jeux ou bien passer une heure de jeu tranquille puis soudainement voir votre camp être ravagé par une avancée de blindés.

Deux ans plus tard, le 2 Juin 2004, sort le deuxième épisode de la série baptisé « Mud and Blood : Vietnam ». Dans ce jeu, vous dirigez un groupe de Marines de l’armée américaine lors de l’attaque d’une base Viêt-Cong dont vous devez d’abord prendre le contrôle puis assurer la défense contre des vagues incessantes d’ennemis. Le jeu s’illustre d’une part grâce à l’espace encore plus important laissé au hasard : votre unité de base est entièrement générée aléatoirement (armes, appuis de votre Q.G…) mais aussi par les bruitages : vos soldats disposent de plus de 15 répliques qui témoignent de leurs interactions avec les autres éléments du jeu (ennemis repérés, blessures…).

Cette série accueille un nouveau membre en 2008 : « Mud and Blood 2 ». Le jeu vous place dans le rôle d’un stratège Allié qui doit défendre une position convoitée par les Allemands lors de la Seconde Guerre Mondiale. La situation initiale est plutôt simple : vos 4 soldats de base sont générés aléatoirement et vous devez empêchez les allemands qui viennent de la partie supérieure du champs de bataille de le traverser complètement. Vous perdez si 10 soldats nazis arrivent à pénétrer dans votre camp (ils sont comptabilisés en bas de l’écran avec des croix de fer).
Seulement, tous les facteurs ne jouent pas en votre faveur : les soldats allemands sont de plus en plus nombreux, les évènements aléatoires peuvent littéralement effacer vos escouades en quelques secondes, et de plus, il faut jouer pendant de longues minutes afin de découvrir les manœuvres à éviter et élaborer des stratégies viables. Cela dit, après quelques parties écourtées par des mouvements maladroits (tir allié, soldats traversant les champs de mines…), le jeu absorbe le joueur et révèle son pouvoir addictif. On notera au passage le pouvoir immersif de ce chef d’œuvre notamment sur le plan sonore. La musique, les bruitages et parfois leurs absences subliment cette production.
« Mud and Blood 2 » connaît donc rapidement un très fort succès que l’on peut résumé par quelques chiffres : depuis sa sortie il a été joué environ 16 millions de fois, est hébergé par presque 3000 sites et chaque jour 20 000 parties ont lieu.

Pour conclure, on peut signaler qu’ « Urbanprophet » a déclaré prévoir deux prochains épisodes pour la série, intitulés « Mud and Blood : Recon » un remake de l’épisode au Vietnam accordant une plus grande importance aux missions de reconnaissance qu’à l’infanterie et « Mud and Blood 3 » dans lequel le joueur pourrait choisir entre les Alliés (gérer leur progression depuis les plages de Normandie jusqu’à Berlin) et l’Axe (contenir le débarquement et organisé la retraite).
La série « Mud and Blood » pointe un doigt accusateur vers ce que la guerre a de plus injuste, cru et destructeur, relèverez-vous le défi ?